Le professeur de violon de Sérgio Machado : la musique au cœur des favelas

Cette année, j'ai eu l'occasion d'aller faire un petit tour du côté du Festival du Film de Cabourg ! J'ai pu découvrir de nombreux longs et courts métrages particulièrement décevants (supplice, j'ai dû me remonter le morale en allant faire bronzette le long de nos jolies plages Normandes avec une immense glace italienne chocolat - pistache)... Mais aussi et surtout un drame de Sérgio Machado qui m'a complètement fascinée : Le professeur de Violon. Alors glissez sous votre bureau quelques tonnes de paquets de mouchoirs, ouvrez grand vos petits yeux, délicatement vos douces oreilles et préparez vous à découvrir un petit chef d'oeuvre du cinéma brésilien !

Laerte, talentueux violoniste, rêve depuis toujours d’intégrer l’orchestre symphonique de São Paulo. Dévoré par le trac, il échoue à l’audition et accepte à contrecœur d’enseigner la musique à des adolescents d’Heliópolis, la plus grande favela de la ville. Dans cet univers hostile, où gangs et dealers règnent en maîtres, Laerte va pourtant tisser des liens forts avec ses élèves, découvrir des talents insoupçonnés et changer leurs vies à jamais.
Je me suis d'abord attachée au personnage de Laerte, le fameux professeur de violon. C'est un homme ambitieux qui échoue à l'un des moments les plus importants de sa vie à cause du trac. Il donne pourtant l'impression d'être une personne solide et sans faille, que rien ne pourrait arrêter. Pour tous ces aspects, je me suis reconnue dans ce personnage et j'ai tout de suite eu envie de le voir évoluer.

Vient ensuite la rencontre avec les adolescents musiciens d'une favela, à qui il donne des cours afin de subvenir à ses besoins financiers. Il découvre leur caractère, leurs histoires et leur quotidien, et globalement la vie de la jeunesse brésilienne dans les favelas. Tout est filmé et raconté de façon subtile, sans forcer les traits mais sans les dédramatiser non plus. Après, je ne me suis jamais rendue moi-même au cœur des favelas et je ne suis personne pour vous dire que la description qui en est faite est réaliste : j'en ai aucune idée ! Mais elle semble l'être et c'est très agréable à regarder.

La bande originale est très riche et saura ravir les amateurs de musique classique (Vivaldi, Bach, Chopin, Mozart...). Je la trouve également très subtile et très juste, elle enveloppe l'histoire, la met en avant ou de côté en fonction du moment...

Même si le contexte est assez différent de ce que l'on peut voir habituellement (notamment dans le cinéma sud américain), l'histoire, elle, n'est pas très bien cousue. Avant la chute de la dernière demi-heure de film, tout est assez prévisible... Je pense même qu'en regardant simplement la bande annonce, on peut facilement imaginer l'évolution des personnages. Quant à la progression musicale, elle n'est pas non plus des plus réalistes.

J'ai quand même trouvé que ce film était extrêmement poétique et d'une beauté assez rare. Je suis sortie de cette séance avec, certes, du mascara plein les joues, mais surtout des étoiles plein les yeux et une envie folle de découvrir le monde et de m'intéresser davantage à tout ce qui m'entoure. Pour tout ça, je vous le conseille mille fois ! Pour en profitez pleinement et peut-être oublier ses défauts, il est préférable d'aller le voir en salle, puisqu'il est sorti le 22 juin !

Et vous, connaissiez-vous Sérgio Machado ? Ce film vous fait-il envie ? Si vous l'avez vu, qu'en avez-vous pensé ? Quelles histoires de ce genre pourriez-vous me conseiller ?
Dites moi tout !
    

4 commentaires:

  1. Salut Léa, j'ai entendu parler de ce film sur Twitter et j'étais intriguée, tu m'as donnée envie de le voir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !

      Oh j'en suis ravie ! N'hésite pas à venir me dire ce que tu en aura pensé :)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas ce film, mais j'avais entendu un reportage il y a quelques années et il y a vraiment des enfants des favelas qui apprennent le violon. Il me semble que c'est une association qui le leur prête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !

      Je trouve ça chouette :) On a tous plus ou moins la possibilité de nous évader dans une activité, d'oublier quelques instants nos soucis d'à côté et ce n'est pas donné à tout le monde. Leur laisser la possibilité de voir plus loin et de s’évader est vraiment une belle chose !

      Supprimer